Telenet.be
 
 
 
 

Proposition d'investissement

 
 

Perspectives

Perspectives

Après avoir réalisé une solide performance financière au premier trimestre, nous sommes en bonne voie pour atteindre nos objectifs pour l'exercice 2021, tels que présentés en février 2021. Cela implique un retour à la croissance du chiffre d'affaires en 2021 sur une base remaniée, ce qui inclut un rétablissement partiel suite à la pandémie de Covid-19 qui a principalement affecté nos autres produits en 2020. Le redressement de nos autres produits sera contrebalancé dans une certaine mesure par une réduction des droits d'accès au câble réglementés, entrée en vigueur le 1er juillet 2020, et par une pression persistante sur nos revenus d'interconnexion vu le passage à la messagerie de données. Par ailleurs, notre chiffre d'affaires en base remaniée sera soutenu par la croissance dans notre activité B2B, par une légère augmentation des revenus d'abonnement liée à la mise à niveau de clients et par certaines révisions tarifaires Pour l'exercice 2021, nous tablons toujours sur une progression du chiffre d'affaires en base remaniée allant jusqu'à 1 % par rapport à 2020. Compte tenu de l'impact du Covid sur notre profil de revenus au 2e trimestre de l'année dernière, nous prévoyons une nette reprise au 2e trimestre 2021, alors que le premier trimestre affichait encore une légère baisse de 1 % du chiffre d’affaires.

Notre Adjusted EBITDA en base remaniée a augmenté de près de 4 % au premier trimestre par rapport au 1er trimestre 2020. Nous sommes dès lors sur la bonne voie pour réaliser une saine augmentation de 1 à 2 % en 2021 sur une base remaniée. Comme indiqué précédemment, nous pensons que l’évolution de l’Adjusted EBITDA s’inversera au deuxième trimestre dans la mesure où, l’an dernier, cette même période affichait des coûts de programmation nettement inférieurs en raison de l’amortissement accéléré des droits de diffusion au 1er trimestre 2020 suite à la pandémie mondiale de Covid-19, ainsi que des frais de vente et de marketing en nette baisse.

Sur une base remaniée, notre flux de trésorerie opérationnel disponible a augmenté de 15 % au premier trimestre. Conformément à l'échelonnement susmentionné de notre Adjusted EBITDA au 2e trimestre 2021, nous prévoyons une inversion de tendance similaire pour notre flux de trésorerie opérationnel disponible. En raison de la pandémie de Covid-19, nos dépenses d'investissement à imputer au 2e trimestre 2020 ont fortement diminué pour s’établir à environ 20 % du chiffre d’affaires. Nous prévoyons dès lors des investissements beaucoup plus élevés au deuxième trimestre par rapport à la même période de l'année précédente, ce qui aura un impact négatif sur notre flux de trésorerie opérationnel disponible. Pour l'exercice 2021, nous prévoyons toujours une légère diminution d’environ 1 % de notre flux de trésorerie opérationnel disponible en base remaniée. Nous entendons toujours, néanmoins, atteindre le bas de la fourchette prévue pour le TCAC de flux de trésorerie opérationnel disponible pour la période 2018-2021, à savoir 6,5 % à 8,0 %.

Notre flux de trésorerie disponible ajusté au premier trimestre a atteint 124,0 millions d'euros, ce qui nous met en bonne position pour réaliser nos objectifs pour l'exercice 2021, malgré un flux de trésorerie disponible ajusté plus faible attendu au deuxième trimestre en raison du paiement annuel de l'impôt en espèces et d’un flux de trésorerie disponible opérationnel en recul. Malgré une légère diminution attendue de notre flux de trésorerie opérationnel disponible en 2021, nous sommes confiants quant à notre capacité de générer un solide flux de trésorerie disponible ajusté de 420,0 à 440,0 millions €. La croissance de notre Flux de trésorerie disponible ajusté sera favorisée, entre autres facteurs, par une diminution des impôts en espèces et des charges d'intérêts en espèces, tandis que notre programme de financement par le fournisseur devrait rester globalement stable par rapport à fin 2020.

Prévisions pour l'exercise 2018 - 2021 FY 2018 remanié(a) Comme présenté le 4 décembre 2018 Comme confirmé le 11 février 2021
Flux de trésorerie opérationnel disponible CAGR (remanié)(b, c) 674.7 millions € Entre 6,5% - 8,0% Bas de la fourchette de 6,5% - 8,0% range

 

Prévisions pour l'exercise 2021 FY 2020 Remanié(a) Commme présenté le 11 février 2021
Croissance des produits (remanié)(d) 2.573,2 millions € jusqu'à 1%
Croissance de l'Adjusted EBITDA growth (remanié) (b) 1,346.5 millions € Entre 1-2%
Croissance du flux de trésorerie opérationnel (remanié)(b, c) 825.8 millions € Environ -1%
Flux de trésorerie disponible ajusté(b, e) - 420.0 - 440.0 millions €

(a) Afin de calculer les chiffres de croissance en base remaniée sur une base comparable pour les périodes ci-dessus, nous avons ajusté les produits et l’Adjusted EBITDA historiques de manière à refléter l’impact des transactions suivantes dans la même proportion que les produits et l’Adjusted EBITDA inclus dans nos résultats courants : (i) exclure les produits et l’Adjusted EBITDA de notre ancienne filiale luxembourgeoise de câblodistribution Coditel S.à r.l. (déconsolidée à compter du 1er avril 2020) et (ii) refléter les changements relatifs au traitement IFRS de certains contrats en matière de droits sur le contenu durant le premier trimestre 2020.

(b) Des rapprochements quantitatifs avec le bénéfice net (y compris les taux de croissance du bénéfice net) et les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation pour l’Adjusted EBITDA, le Flux de trésorerie opérationnel disponible et le Flux de trésorerie disponible ajusté ne peuvent être fournis sans efforts déraisonnables dans la mesure où nous n’établissons pas de prévisions pour (i) certaines charges hors trésorerie, dont les amortissements et les réductions de valeur, restructurations et autres éléments opérationnels inclus dans le bénéfice net, ni pour (ii) des changements spécifiques dans le fonds de roulement ayant un impact sur les flux de trésorerie provenant d’activités opérationnelles. Les éléments pour lesquels nous n’établissons pas de prévisions peuvent varier fortement d'une période à l'autre.

(c)  À l’exclusion de la comptabilisation des droits de retransmission pour le football et des licences pour le spectre mobile capitalisés, et à l’exclusion de l'impact des acquisitions d’immobilisations liées aux contrats de location sur nos dépenses d'investissement à imputer.

(d) Par rapport à nos produits rapportés pour l'exercice 2020 la croissance de nos produits pour l'exercice 2021 équivaudrait à jusqu'à 1%.

(e) En supposant que certains paiements sont effectués pour la prolongation temporaire de nos licences de spectre mobiles 2G et 3G actuelles en 2021, mais en excluant les paiements sur les futures licences de spectre dans le cadre de la prochaine vente aux enchères multibande, et en supposant que le paiement de la taxe sur notre déclaration de revenus 2020 n'aura pas lieu avant début 2022.