Telenet.be
 
 
 
 

Proposition d'investissement

 
 

Perspectives

Perspectives

Après avoir réalisé une solide performance financière au cours des neuf premiers mois de l'année, nous rehaussons partiellement nos perspectives pour l'exercice 2021 par rapport à février 2021. Nous nous attendons à ce que notre EBITDA ajusté(b) remanié(a) se situe dans la limite supérieure de la valeur précédemment définie entre 1-2 %, tandis que notre Adjusted EBITDA minus ajouts aux immobilisations corporelles (précédemment dénommé Flux de trésorerie opérationnel disponible) remanié(b,c) devrait être stable au lieu de la baisse précédemment anticipée d'environ -1%. Nous réaffirmons nos perspectives de chiffre d'affaires (jusqu'à 1% en glissement annuel sur une base remaniée) et nous fournirons également un flux de trésorerie disponible ajusté(b, d) sain entre 420,0 et 440,0 millions d'euros pour l'exercice 2021. Avec cela, nous maintenant prévoyons d'être vers la mi-fin de notre TCAC de l'Adjusted EBITDA minus ajouts aux immobilisations corporelles(b, c) 2018-2021 compris entre 6,5 % et 8,0 %.

Prévisions pour l'exercise 2018 - 2021 FY 2018 remanié(a) Comme présenté le 4 décembre 2018 Comme confirmé le 11 février 2021
Adjusted EBITDA minus ajouts aux immobilisations corporelles (précédemmentflux de trésorerie opérationnel disponible) CAGR (remanié)(b, c) 674.7 millions € Entre 6,5% - 8,0% Milieu de la fourchette de 6,5% - 8,0%

 

Prévisions pour l'exercise 2021 Commme présenté le 11 février 2021 Commme présenté le 11 février 2021
Croissance des produits (remanié)(d) jusqu'à 1% jusqu'à 1%
Croissance de l'Adjusted EBITDA growth (remanié) (b) Entre 1-2% Extrémité supérieur de 1-2%
Croissance de l'Adjusted EBITDA minus ajouts aux immobilisations corporelles (précédemmentflux de trésorerie opérationneldu flux de trésorerie opérationnel) (remanié)(b, c) Environ -1% Stable
Flux de trésorerie disponible ajusté(b, e) 420.0 - 440.0 millions € 420.0 - 440.0 millions €

(a) Afin de calculer les chiffres de croissance en base remaniée sur une base comparable pour les périodes ci-dessus, nous avons ajusté les produits et l’Adjusted EBITDA historiques de manière à refléter l’impact des transactions suivantes dans la même proportion que les produits et l’Adjusted EBITDA inclus dans nos résultats courants : (i) exclure les produits et l’Adjusted EBITDA de notre ancienne filiale luxembourgeoise de câblodistribution Coditel S.à.r.l. (déconsolidée à compter du 1er avril 2020) et (ii) refléter les changements relatifs au résultat comptable IFRS de certains contrats en matière de droits sur le contenu durant le troisième trimestre de 2020.

(b) Des rapprochements quantitatifs avec le bénéfice net (y compris les taux de croissance du bénéfice net) et les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation pour l’Adjusted EBITDA, le Flux de trésorerie opérationnel disponible et le Flux de trésorerie disponible ajusté ne peuvent être fournis sans efforts déraisonnables dans la mesure où nous n’établissons pas de prévisions pour (i) certaines charges hors trésorerie, dont les amortissements et les réductions de valeur, restructurations et autres éléments opérationnels inclus dans le bénéfice net, ni pour (ii) des changements spécifiques dans le fonds de roulement ayant un impact sur les flux de trésorerie provenant d’activités opérationnelles. Les éléments pour lesquels nous n’établissons pas de prévisions peuvent varier fortement d'une période à l'autre.

(c) À l’exclusion de la comptabilisation des droits de retransmission pour le football capitalisés et des licences pour le spectre mobile, et à l’exclusion de l'impact de certaines acquisitions d’immobilisations liées aux contrats de location sur nos dépenses d'investissement à imputer.

(d) Par rapport à notre chiffre d'affaires publié pour l’exercice 2020, la croissance de notre chiffre d'affaires pour l'exercice 2021 serait équivalente à un pourcentage allant jusque 1 %.

(e) En supposant que certains paiements soient effectués pour la prolongation temporaire de nos actuelles licences du spectre mobile 2G et 3G en 2021 – à l’exclusion toutefois des paiements pour toute future licence de spectre dans le cadre de la mise aux enchères multibande – et que le paiement de l'impôt dû sur l’exercice 2020 ne se produira pas avant le début de 2022.