Perspectives

Perspectives

En décembre 2018, lors du Capital Markets Day, nous avions présenté notre plan stratégique pour les trois prochaines années, jusqu'en 2021. Ayant réalisé tous nos objectifs financiers en 2019, nous sommes en bonne voie pour assurer une croissance durable et rentable sur la période 2018-2021. Pour rappel, nous avons comme objectif un TCAC de flux de trésorerie opérationnel ajusté de 6,5 à 8,0% sur la période 2018-2021 (à l’exclusion de la comptabilisation des droits de diffusion du football et des licences du spectre mobile et de l'impact de l'IFRS 16, applicable à compter du 1er janvier 2019).

À l'horizon 2020, nos résultats financiers incluront une contribution de douze mois provenant de l'acquisition des 50% restants de la société de médias locale De Vijver Media, par opposition à une contribution de sept mois en 2019. Comme en 2019, nous présentons dès lors nos prévisions sur une base remaniée, comme si De Vijver Media avait été incluse dans nos résultats 2019 à partir du 1er janvier. Notre chiffre d'affaires remanié pour 2020 devrait afficher un meilleur profil par rapport au léger recul de -1,2% enregistré en 2019. D'une part, nos revenus d'abonnement au câble devraient évoluer favorablement grâce à une légère croissance à un chiffre de l'ARPU soutenue par (i) une part croissante d’abonnés internet haut débit du segment supérieur dans notre mix, (ii) de solides ventes FMC et (iii) l’avantage de certains ajustements tarifaires. D'autre part, nous continuons à entrevoir de saines perspectives de croissance dans le marché des entreprises, qu’il s’agisse des marchés SOHO ou PME, ceci grâce à un meilleur positionnement sur le marché suite à l'acquisition de Nextel. Ces facteurs positifs sont globalement neutralisés par deux éléments défavorables extérieurs qui ont un impact sur nos autres produits. Il y a d'abord l'effet persistant de la perte du MVNO MEDIALAAN, qui a un impact négatif sur nos activités depuis avril 2019. Ainsi, notre chiffre d'affaires pour le 1er trimestre 2020 sera encore influencé négativement, tandis que l’effet s’annulera à partir du 2e trimestre, après un an. En second lieu, notre chiffre d'affaires remanié sera affecté par la diminution du tarif de gros pour le câble dans le courant de cette année, proposée par le régulateur. En considérant tous ces éléments, nous nous attendons à un chiffre d'affaires remanié globalement stable en 2020 par rapport à 2019.

En ce qui concerne l’Adjusted EBITDA, nous resterons focalisés sur une stricte maîtrise des coûts et sur la génération d'un levier opérationnel dans toutes nos activités. L’évolution vers un modèle d'entreprise « agile » à tous les niveaux et la dynamique positive du projet de transformation numérique, comme exposé lors du Capital Markets Day de décembre 2018, sous-tendent cette ambition. Ces éléments feront plus que compenser les effets susmentionnés défavorables pour le chiffre d'affaires et qui auront aussi un impact négatif sur l’Adjusted EBITDA en 2020. Sur une base remaniée, nous pensons dès lors que notre Adjusted EBITDA renouera avec la croissance en 2020, tablant sur une croissance d’environ 1% pour l’exercice 2020.

L'un de nos principaux critères financiers est le flux de trésorerie opérationnel disponible (Operating Free Cash Flow), qui est la somme de l’Adjusted EBITDA et des dépenses d'investissement à imputer (à l’exclusion de la comptabilisation des droits de retransmission pour le football et des licences pour le spectre mobile, et à l’exclusion de l'impact de l'IFRS 16 sur nos dépenses d'investissement à imputer). Après avoir réalisé une solide croissance de 18% en base remaniée en 2019 compte tenu d’une intensité en capital décroissante, nous prévoyons à présent une performance plus modérée en 2020. Comme indiqué précédemment, nous restons pleinement déterminés à réaliser, sur trois ans, un TCAC de flux de trésorerie opérationnel disponible de 6,5% à 8,0%. Pour 2020, nous visons une croissance du flux de trésorerie opérationnel disponible d'environ 2% par rapport à 2019. Comparativement à 2019, notre flux de trésorerie disponible ajusté devrait bénéficier en 2020 (i) de la croissance susmentionnée du flux de trésorerie opérationnel disponible, (ii) d'une baisse des impôts en espèces par rapport aux 159,4 millions € payés en 2019 et (iii) d'une diminution des charges d'intérêts en espèces suite à certaines opérations de refinancement fin 2019 et au début de cette année. Par rapport à l'année précédente, notre programme de financement par le fournisseur devrait rester globalement stable, avec environ 355,0 millions € d'engagements à court terme. Ce faisant, nous tablons sur un solide flux de trésorerie disponible ajusté de 415,0 à 435,0 millions €, contre 391,0 millions € en 2019.

Pour plus d’infos à propos de nos prévisions 2020, nous référons au Investor & Analyst Toolkit du 4 ième trimestre de 2019.